Troyes : Rock mais aussi Metal

"TRAM c’est quoi ? Plus qu’une association, c’est une famille." Telle est la première phrase de description de l’association sur les réseaux. C’est aussi ce qu’affirme Maurine Scalise, présidente de l’asso, accompagnée de Cooli, bénévole, lors de notre rencontre. Le metal a su en effet trouver son public à Troyes, une "petite" communauté très fidèle aux concerts organisés par TRAM, acteur important dans l’organisation de concerts dans la ville.

Image d'illustration de l'article

Le Troisième Oeil : Peux-tu présenter ton association ?

Maurine : TRAM (Troyes Rock And Metal) a été créée en août 2015. On va fêter les 4 ans en Septembre. Nous avons commencé à 4, actuellement on est 2 personnes qui sommes restées de cette équipe. Maintenant on est de nouveau une équipe de 4 pour s’occuper de toute l’organisation. En termes de bénévoles, ça change souvent, les gens viennent et se proposent pour chaque date, on a toujours au moins 6-7 personnes, pas besoin de plus, chacun a son rôle, on a les petits habitués.

Cette asso a été créée car avant, une autre association qui s’appelait No Limit For Music, organisait des dates metal à Troyes jusqu’en 2013-14. Moi j’y prenais des photos, et un jour le président est parti dans une autre ville. Du coup, plus vraiment de concerts sur Troyes à part un par an à la Chapelle Argence. En 2015 j’ai publié une annonce sur Facebook pour voir si ça intéresserait des gens que je crée une asso. Les réponses étaient motivées, et on a ainsi créé le nom, le logo en commun, par des votes sur Facebook.

L.T.O : Quels sont les styles de musiques que tu proposes?

M. : L’asso s’appelle Troyes Rock And Metal, donc à la base on proposait du rock et du metal, et on voyait ce qui marchait le plus. On faisait des dates rock, ce qui est assez commun à Troyes, il y a pas mal de concerts en ville. Ce sont les dates où on a eu le moins de monde, parce que c’est plus facile de trouver ce genre de concerts à Troyes. On a ensuit essayé de faire des dates punk-rock en 2016, ça n'avait pas trop marché non plus (une quarantaine de spectateurs), par rapport à ce qu’on fait maintenant ce n’était pas énorme. Du coup on essaye de varier les styles plutôt pour les gros évènements comme aux 3 ans de l’asso. Sinon en général c’est plus deathcore, metalcore, hardcore… Ouais, dès qu’il y a -core à la fin (rires).

L.T.O : Tu mets combien de temps pour organiser une date ?

M. : Pas longtemps, en fait. En gros, on a une base de donnée de groupes qui nous contactent, je leur fais remplir un formulaire. Je contacte les Boyans (Boyans Choppers MC Aube, ndlr) pour trouver l'endroit et pour voir avec eux si on peut bloquer une date, je choisis 3 groupes dans ma base de données, et après je trouve un graphiste pour faire l’affiche. Ça peut être organisé en une soirée, en somme !

L.T.O : Je voulais parler des bars. Je me souviens être allée à un concert au 3x+ une fois, et maintenant ça a changé. Peux-tu parler du lieu où vous organisez les dates ?

M. : Maintenant on fait tous les concerts aux Boyans, qui est un club de bikers, un club privé. On fait donc des concerts privés, mais tout le monde peut être membre de l’asso en remplissant un simple formulaire. C’est grand, la scène est grande (c’est un ring de boxe) il y a un bar et de la place pour mettre des stands de merchandising. Maintenant on est une petite centaine aux concerts : 90 personnes, les bénévoles, les musiciens, des bikers, plus la sécurité (assurée par un club affilié aux Boyans). Chacun se fait biper à l’entrée, il y a un gros parking… Donc en gros, c’est pas à côté mais on peut faire le bruit qu’on veut, on n'ennuie pas les voisins.

L.T.O : C’est ça le problème que vous aviez avant, le bruit...

M. : Oui, on avait fait une date en 2017 avec uniquement des groupes troyens, et le troisième groupe n’a pas pu jouer à cause du bruit. C’était à l’Engrenage à l’époque. Ça se passait bien avec les bars, le 3x+, le Gainz’bar… mais maintenant si tu veux faire rentrer 90 personnes, il n'y a pas d’endroit.

L.T.O : D’où vient le public de TRAM ?

M. : Il n'y a pas que des gens de l’Aube, une partie du public vient de Reims, de Sens… C’est intéressant de travailler avec des bulletins d'adhésion car on voit qu’il y a des gens qui font facilement 30-40 km. Les concerts sont le week-end, c’est plus facile de bouger. C’est toute une communauté qui s’est créée, comme une famille.

L.T.O : Quelles sont les difficultés que tu as déjà rencontrées ?

M. : Le top du top : une date où l'on a dû changer 2 groupes sur 3. En gros, une semaine avant un groupe a annulé car l'un des musicien s’était cassé une jambe. Et le groupe de remplacement a eu un musicien qui s’était blessé aussi. Le groupe qui était en tête d’affiche (Dagara) a joué avec un membre en moins car il s’était cassé quelque chose lui aussi ! Heureusement Fractal Univers (bon groupe ayant joué au Hellfest) a pu venir jouer au débotté. C’était cool mais un peut de stress.

En général les groupes font tout pour venir car ce n’est pas forcément facile pour eux de trouver des dates.

L.T.O : Oui, il faut qu’il y ait des assos sur place pour organiser des concerts…

M. : A Troyes on a Datapanik qui organise pas mal de concerts, le bar The Message, le Fer à Gus… Quand des groupes me contactent je peux les rediriger vers eux.

L.T.O : Est-ce que tu as d’autres anecdotes ?

M. : C’était très fun à l’époque, on faisait toujours des afters après les concerts chez un membre de l’asso, et c’était toujours n’importe quoi… Maintenant on s’est calmés, mais les meilleurs moments sont toujours quand on passe la nuit à faire la fête avec les groupes. Sinon à l'un de nos concerts à l’ancien Boyans (Le club ayant déménagé à La-Rivière-de-Corps, ndlr), un des bikers est rentré avec sa moto et a fait un cercle de feu… ils savent accueillir.

L.T.O : Est-ce qu’il y a des groupes que tu aimerais bien faire venir jouer à Troyes ?

M. : Il y a un groupe qu’on a en projet de faire jouer à la Chapelle Argence, c’est Rise Of The Northstar. C’est carrément possible. À la base, je voulais les faire venir pour les 4 ans de TRAM, mais finalement, on va faire l’anniversaire aux Boyans parce qu’on va y faire des animations comme ils font pour leur summer party. Les bénéfices de cette soirée pourront nous servir justement pour la venue de ce gros groupe. Donc pour résumer, début septembre les 4 ans de l’asso aux Boyans, et Rise Of The Northstar en novembre si c’est possible.

L.T.O : Est-ce que tu as des perspectives d’avenir pour ton association ? Par exemple plus de concerts à la Chapelle, faire un festival… est-ce que tu as plus d’ambition avec TRAM ?

M. : J’y pensais, mais déjà pour des dates avec des gros groupes comme Rise, une fois dans l’année c’est déjà bien car l’organisation pour ce genre d’évènement est compliquée… Moi j’aime bien que ça reste à l’échelle « famille », enfin, le principe quoi. Je ne suis même pas sûre qu'un festival metal marche ici… rien que pour notre anniversaire, on a eu 250 personnes, c’est des grosses soirées, ça nous suffit en fait. Ça sert à quoi de faire de la concurrence à d’autres festivals ? Et puis maintenant les gens ne bougent pas forcément sans des grosses têtes d’affiche. Au niveau de l’asso, niveau budget ça va, on n'est pas subventionnés, on ne doit rien à personne.

L.T.O : Est-ce que tu as un mot pour conclure ?

M. Peut-être de dire aux gens que c’est important qu’ils fassent vivre leur scène locale. « Support Your Local (metal) Scene », c’est une devise qui est un peu partout, sur des badges etc, c’est important. Surtout qu’il y a beaucoup de très bonnes dates gratuites à Troyes.


Prochaines dates :

4 mai : Solitaris + Piedbouche + Beyond The Styx

31 mai : Fallcie + Except One + Lynn

13 Juillet : Summer Party aux Boyans (stand TRAM sur place)

Début Septembre : La soirée anniversaire de TRAM

Novembre : Concert à la Chapelle Argence


Liens :

Facebook : https://www.facebook.com/tram.association/

https://www.facebook.com/groups/476559752744618/

Instagram : https://www.instagram.com/tram.association/

Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCuvf5Ns9422qDnwDTo_ZZRg/videos