Le tuto de la vie

Internet grouille de ces vidéos expliquant, de façon plus ou moins convaincante, comment faire...à peu près tout. Catherine Bussière et Luc Lémonon, de la compagnie F.M.R., extrapolent et poussent ce constat jusqu'à l'absurde dans la pièce D.I.Y. présentée le 1er février dernier au bar associatif Expression Libre.

Image d'illustration de l'article

La salle du bar associatif Expression Libre ne débordait pas en ce premier jour de Février, et pourtant...la solution à tous les problèmes existentiels que l'Humanité se pose depuis les quelques millénaires qu'elle existe allait être à nouveau exposée au grand jour. Quelle forme allait donc prendre cette Révélation ? Qui étaient ces messagers d'une compagnie au nom évocateur "F.M.R", pour "Fais Moi Rêver" ? La réponse, une évidence même en ce 21e siècle, tient en quatre lettres : un tuto.

Internet grouille de ces vidéos expliquant, de façon plus ou moins convaincante, comment faire...à peu près tout. A la base réalisées par et pour les fous d'informatique, les thématiques de ces vidéos "pas à pas" ont débordé sur tous les champs de la vie. C'en était assez pour que Catherine Bussière et Luc Lémonon, de la compagnie F.M.R extrapolent et poussent ce constat jusqu'à l'absurde, interrogeant au passage cette injonction à tout savoir faire soi-même.

De la brassière de sport confectionnée à base de vieux slip au rabibochage de couple grâce à des menottes (non, ce n'est pas ce que vous croyez…), des conseils d'une vieille indienne pour sauver l'Univers jusqu'au futile canon à confetti, les deux comédiens abordent les tutos et ce qu'ils veulent dire de nous sous tous les angles. L'un après l'autre, ou parfois à deux, poussant la logique de l'instant jusqu'à l'extrême, ils foncent tête baissée dans la résolution des problèmes des plus basiques aux plus complexes, et ça se marre franchement dans la salle. Catherine Bussière et Luc Lémonon plantent chacun leur tour des personnages jusqu'au-boutistes et obstinés, mais pas toujours aussi caricaturaux qu'on le croirait. Nous avons sans doute été au moins l'un d'entre eux, égarés dans les méandres d'Internet pour comprendre ce qui nous arrive, ou pour tenter de réaliser soi-même un bricolage complexe et finir par se trouver nul...

Qu'on se détrompe : l'absurde n'est qu'un prétexte plutôt finaud qui pousse chacun à se demander si LE tuto ultime existera un jour, ou plutôt s'il est pertinent de se fier à des inconnus pour répondre à ses propres angoisses au travers d'un moteur de recherche. A se demander s'il ne faudrait pas concevoir un tuto sur les tutos !