Le soleil en pleines Nuits

Image d'illustration de l'article
Il ne se trompe pas. « Il », c’est Faada Freddy. Le rythme au corps, une voix exceptionnelle. Dès son entrée sur scène, il sait où il va emmener son public. Dans la salle, quelques connaisseurs trépignent. Il ne faut pas deux chansons pour que les autres soient conquis.

Mêlant habilement les styles - soul, gospel, pop -, ce showman nous entraîne dans un voyage tout en émotions, accompagné de ses choristes de talent. Des frissons parcourent d’emblée la salle, suspendue aux lèvres de ce dandy en costume, chapeau melon et dreadlocks. Et lorsque Faada lui parle d’amour, le public se lève comme un seul homme, danse et chante, mû par une ferveur irrésistible. Il ne se rassiéra pas. Debout, en transe, il ne finit plus de remercier la générosité et l’humanité de cet artiste solaire, au groove fédérateur.