Dans le labyrinthe musical d’Asaf Avidan

150 mots pour vous plonger dans le concert d'’Asaf Avidan

Image d'illustration de l'article

On ne sort pas d’un concert d’Asaf Avidan indemne. On aime ou on n’aime pas. Trois guitares sèches, des boîtiers pour les samples, un harmonica et lui seul en scène. Asaf Avidan nous emmène dans le labyrinthe de sa vie avec une voix étonnante, ses doutes, ses peurs, ses espoirs. Après une première partie où il interprète son célèbre « One day » avec la guitare pour seul accompagnement, il évoque cet article de la presse française où on le compare à un « chat blessé » quand il chante ; il en miaulerait de plaisir. Et d’enchaîner avec une reprise de Bob Marley, en souvenir de la Jamaïque où il a grandi. Asaf Avidan, c’est une palette de voix, de styles musicaux, de l’électro à la musique orientale en passant par le blues. « One day we'll be Old», comme dit l’artiste, profitons-en pendant que nous sommes vivants.